Écoles, Education, Le Mag, magazine|21 mars 2011 09:11

Vaut-il mieux être une mère tigre ou une mère poule ?

Education française versus éducation chinoise

Vous avez sans doute entendu parler du livre de Amy Chua, « Battle hymn of the tiger mother » qui remet en question le modèle  d’éducation occidentale dit  trop protecteur de nos enfants et qui promeut un modèle d’éducation à la chinoise très exigeant.
Le blog Paris de maman en fait une très bonne présentation que nous publions dans nos pages.

Depuis quelques temps, la polémique enfle aux Etats-Unis avec la publication du livre de Amy Chua « Battle Hymn of the tiger mother ».

Mais qui est donc Amy Chua ? 
A première vue (sa photo), elle a l’air plutôt sympa…
Mais dès qu’on en connaît un peu plus sur ses méthodes d’éducation ça se complique…

 Amy Chua est une américaine d’origine chinoise mariée à un Américain. Elle est professeur à la prestigieuse université de Yale aux Etats-Unis. Et elle vient récemment d’écrire un livre sur l’éducation à la chinoise, dans lequel elle expose les grands principes d’éducation des « tigers mothers » !
Elle part du principe que les enfants doivent tout à leurs parents.
Elle impose des règles très strictes à ses deux filles. Par exemple, voici certaines choses qu’elle leur interdit:
- aller dormir chez une amie
- aller jouer chez une amie
- regarder la télé ou jouer à des jeux vidéo
- choisir elles-mêmes leurs activités extra-scolaires
- avoir une note en-dessous de A
- jouer d’un instrument de musique autre que le piano ou le violon !!!!

Elle établit une comparaison à trois niveaux avec les parents « occidentaux »:

- Les parents occidentaux se préoccupent de la confiance en soi que peut avoir un enfant, de son estime de soi. Les parents chinois, non ! Ceci serait justifié par le fait que les parents chinois présupposent que leur enfant est fort et non fragile. Amy Chua explique donc que face à un A- voire un B, un parent occidental ne rabaissera pas son enfant et l’encouragera plutôt, alors qu’un parent chinois le fera travailler sans relâche après l’avoir « condamné, puni, et rendu honteux » !!!!!!!

- Les parents chinois pensent que leurs enfants leur doivent tout et doivent donc en échange passer leur vie à leur obéir et à les rendre fiers !!! Alors que les parents occidentaux pensent le contraire !!!!

- Les parents chinois savent beaucoup mieux que leurs enfants ce qui est bon pour eux et ne tiennent donc en aucun cas compte de leurs propres désirs contrairement aux parents occidentaux. Elle illustre cela par une anecdote sur sa fille de 7 ans qui n’arrivait pas à jouer un morceau de piano très difficile. Elle travaille une semaine dessus, plusieurs heures par jour. Au bout d’un certain temps sa fille en a marre et se rebelle. En réponse à cela sa mère l’oblige à jouer et rejouer encore en la menaçant de donner sa maison de poupée à l’Armée du salut, de la priver de déjeuner, de Noël, d’anniversaires pendant quatre ans. Elle fait travailler sa fille une bonne partie de la nuit sans l’autoriser à se lever pour aller aux toilettes ou boire un verre d’eau. Et Finalement sa fille finit par maîtriser le morceau et aurait même remercié sa maman !!! Autant je trouve qu’il faut aider les enfants à persévérer, à ne pas laisser tomber au premier échec mais là c’est carrément insupportable !

Au final Amy Chua conclut en disant que les parents occidentaux essaient de respecter l’individualité de leurs enfants en les encourageant dans leurs passions, leurs choix et en leur fournissant un environnement positif. Alors qu’au contraire, les parents chinois pensent que le meilleur moyen de protéger un enfant est de le préparer pour l’avenir en lui montrant de quoi il est capable, en lui donnant des habitudes de travail et de la confiance en soi!

J’avoue que je suis assez d’accord avec ceci dans le sens qu’il est en effet important de préparer son enfant à évoluer seul dans l’avenir. En revanche je ne suis pas du tout d’accord sur les moyens pour y arriver et je suis convaincue que le goût du travail et la confiance en soi peuvent s’acquérir de bien d’autres manières beaucoup plus douces, positives et donc durables. A ce sujet, je vous conseille de lire l’article du Wall Street Journal écrit par Amy Chua.
Et la réponse d’une maman française à New York sur l’éducation à la française qui me convient beaucoup mieux !!!
Et vous, que pensez-vous de cette éducation à la Amy Chua ?

Le blog Paris de Maman: le blog d’une jeune maman parisienne pour découvrir des astuces de maman, des idée shopping, des bonnes adresses (sur le web et dans la rue), des créateurs pour les petits, des interviews de mamans entrepreneurs…

Écrit par :

4 Comments

  • Mère tigre ou mère fouettard ?

  • C’est de la folie !

    J’ai bien aimé l’article de la mère française à NYC…

  • Bonjour a toutes, Je pense qu’Amy Chua et les autres mamans tigre sont excessives. ‘Pousser’ les enfants continuellement peut-etre benefique pour certains mais fatal pour d’autres lorsque le ‘poussoir’ va trop loin. La souffrance peut amener l’enfant ou l’ado a se suicider. Les enfants feront de grandes choses s’ils en ont envie, les booster sans arret ne sert pas a grand chose, sinon les affaiblir psychologiquement. Pas de laxisme, pas de rudesse. Dominique

  • Bonjour,
    Je suis journaliste pour l’émission Les Maternelles de France 5. Je prépare une émission sur le thème Comment donner aux enfants le gout de l’effort et le plaisir d’apprendre. Je suis tombée sur votre article, et notamment cette partie’ J’avoue que je suis assez d’accord avec ceci dans le sens qu’il est en effet important de préparer son enfant à évoluer seul dans l’avenir. En revanche je ne suis pas du tout d’accord sur les moyens pour y arriver et je suis convaincue que le goût du travail et la confiance en soi peuvent s’acquérir de bien d’autres manières beaucoup plus douces, positives et donc durables. ‘. je me demandais si vous même aviez des astuces par rapport à cela?
    Bien cordialement,
    Magali

Laisser un commentaire